Des perquisitions ont eu lieu cette semaine au siège parisien de France Telecom suite à une plainte contre X déposée par le syndicat Sud-PTT pour les suicides de salariés qui ont eu lieu entre 2008 et 2009.

En avril 2010, une information judiciaire contre X avait été initiée contre France Telecom pour harcèlement moral suite à un rapport de l'inspection du travail.

L'inspection du travail avait pointé la politique de gestion du personnel par l'opérateur.

Aller en haut