orange-telephone-intel

Orange pourrait faire une offre pour s’emparer de Bouygues Telecom et créer ainsi un leader européen. Le Droit à la concurrence européen mérite sans doute d'être revu pour que l'opération puisse être pleinement profitable aux deux opérateurs.

Le grand monopoly des télécoms françaises est loin d’être terminé.

Alors que Numericable a racheté SFR et vient d’entrer en négociation exclusive pour racheter VIrgin Mobile, Orange s’intéresserait à Bouygues Teleocm.

Orange pourrait faire une offre au groupe Bouygues pour racheter sa filiale Télécom.

«?On évalue nos options, mais personne ne m’a demandé du côté de l’Etat d’étudier le rachat de Bouygues Telecom?» a déclaré Stéphane Richard le président d’Orange aux Echos.


Arnaud Monterbourg a confirmé cette information sur BFM TV-RMC ce jour.

«?Ce que je peux vous dire, c’est qu’il y a des discussions multiples de part et d’autre. Il y a d’autres discussions qui existent?» a-t-il déclaré.

L’idée serait intelligente : Bouygues Telecom pourrait ainsi prendre une participation allant jusqu’à 10% au capital d’Orange et recevoir une partie en cash.

Cette fusion entre les deux opérateurs est prônée par certains syndicats dont la CFE-CGC.

Le principal hic seraient les autorités de la concurrence européennes vivement critiquées ces dernières semaines notamment par la chancelière Angela Merkel.

Car même si Orange serait en position de force en France, l’opérateur reste un nain économique au niveau mondial face à des opérateurs comme ATT aux Etats-Unis ou Vodafone au Royaume-Uni.

Orange pèse environ 20 milliards d’euros contre 10,2 milliards pour SFR, 4,7 milliards d’euros pour Free ou 3,7 milliards pour Iliad.

Les autorités européennes pourraient menacer de dépecer Orange/Bouygues alors qu’ATT réalise 127,3 milliards de dollars, Verizon 115,7 milliards, China Mobile  88,8 milliards et Vodafone 74,4 milliards.

La réforme du droit à la concurrence est urgente car demanderait-on aux Etats-Unis de scinder ATT parce que l’opérateur est leader dans l'un des états comme au Texas?

En Europe, c’est ce qu’on demanderait à Orange/Bouygues si l’opérateur était leader en France.

L’Europe par un droit à la concurrence dépassé empêche les sociétés européennes de se mettre au niveau des leaders mondiaux.

Recevez notre Newsletter!

Aller en haut