tizen-os-mobile

NTT Docomo le premier opérateur mobile au Japon vient d’annoncer la suspension du lancement de smartphones équipé du nouveau système d’exploitation Tizen.


NTT Docomo vient de déclarer au Wall Street Journal que «le marché (japonais) n’était pas assez important pour supporter trois systèmes d’exploitation mobile».

Le lancement sur le marché d’un téléphone Tizen était prévu par NTT Docomo en mars: lannonce devait être faite au Mobile World Congress de Barcelone le mois prochain.

On ne sait pas pourquoi NTT Docomo a soudainement changé d’avis alors qu’il était l’un des principaux supporters de ce nouvel OS.

Tizen vise à concurrencer IOS d’Apple et Androird de Google et regroupe l’effort de différents partenaires dont NTT Docomo, Fujitsu au Japon, Huawei en Chine, Samsung et LG en Corée du Sud, Vodafone et Orange en Europe, SK Telecom et Intel aux Etats-Unis.

Tizen est basé sous Linux et vient de publier la version 2.2.1 de sa plate-forme de développement.

Hormis Tizen, d'autres OS sous Linux tentent également de trouver une place au soleil sous le marché du mobile: la fondation Mozilla avait présenté son système mobile et annoncé le premier smartphone utilisant ce système l'an passé au Mobile World Congress.

La fondation vient par ailleurs de créer l’Open Web Device Compliance Review Board (CRB) avec plusieurs partenaires dont Deutsche Telekom,  Sony, Alcatel One Touc, LG, Qualcomm, Telefonica et ZTE.

Cette organisation vise à promouvoir un écosystème web ouvert en encourageant l’interopérabilité des API de différents constructeurs.

https://www.tizen.org/fr

https://www.tizenassociation.org/wp-content/uploads/2013/01/Tizen-White-Paper-Final_2013-5-161.pdf

Aller en haut