Qualcomm va racheter le fabricant de semi-conducteur NXP pour environ 47 milliards de dollars.

Des rumeurs avaient parlé auparavant d'une transaction de 30 milliards de dollars, un chiffre qui a donc été revu à la hausse.

NXP est l'un des rares fabricants européens de semi-conducteurs. La société est basée à Eindhoven aux Pays-Bas et est née de l'activité semi-conducteurs du géant néerlandais Philips.

En mars 2015, NXP avait racheté Freescale Semiconductors, qui était très présente sur les marchés de la téléphonie mobile.

Freescale était un «spin off» de l'activité semi-conducteur de Texas Instrument.

Qualcomm est le elader du marché des semiconducteur pour les téléphones Android avec sa gamme Snapdragon.

Qualcomm a été l'un des grands gagnants du déploiement de la 3G: elle détient en effet de nombreux brevets sur la technologie 3G. 

En octobre 2008, Nokia a du payer 2,9 milliards de dollars à Qualcomm suite à un accord sur l'utilisation de ses brevets, principalement pour la technologie 3G.

 

 

Aller en haut