L'administration Trump a décidé d'interdire le rachat de la société de semi-conducteurs américaines Qualcomm par le singapourien Broadcom.

Broadcom avait proposé 117 milliards de dollars pour s'emparer de Qualcomm un fabricant de semi-conducteur pour l'industrie mobile qui possède de nombreux brevets dans le domaine de la 3G, de la 4G. Elle a beaucoup investi en R&D dans le domaine de la 5G.  

Cette interdiction montre l'aspect stratégique de la technologie 5G qui permet des débits bien plus importants, des délais de latence de moins de 1ms. La 5G permettra de développer de nombreuses applications stratégiques comme les voitures autonomes, des solutions de réalité virtuelle, de télémédecine ou d'Inetrnet des objets.

Aller en haut