Nokia, Motorola ou d'autres entreprises seraient en lice pour racheter Palm selon des sources autorisées. Le fonds Galleon s'est emparé ce mois de 6,2% des actions de la société, un signe de l'intéret d'éventuels prédateurs.

Hormis sa marque, Palm est une société dont les caisses sont pleines. L'entreprise dispose de 500 millions de dollars en trésorerie, un véritable trésor de guerre pour l'éventuel acheteur.

Après l'achat de la société Good Tehcnologies, spécialiste du push d'emails, Palm pourrait renforcer l'offre entreprise de Motorola. Cela serait également logique pour Nokia qui lutte face aux nouveaux entrants sur le marché des terminaux mobiles profesionnels comme HTC, HP ou Toshiba.
 

 

Aller en haut