Même si Steve Ballmer a publiquement démenti le lancement d'un smartphone Microsoft, Nokia, le plus important partenaire de Microsoft sur ce marché craint une telle éventualité.

La compagnie finlandaise a averti ses investisseurs d'une telle possibilité dans un document envoyé à la SEC: «nous pourrions devoir faire face à la concurrence d'autres fabricants dont Microsoft qui produit déjà ou pourrait fabriquer des produits concurrents basés sur Windows Phone.»

Nokia a précisé qu'en «choisissant Windows Phone comme notre plate-forme principale, nous n'avons exclu d'autres alternatives qui auraient pu avoir plus de succès sur le marché des smartphones. Si les bénéfices du partenariat avec Microsoft ne se matérialisent pas comme espéré, nous pourrions ne pas avoir d'autres alternatives concurrentielles à temps voulu...»

Le communiqué de Nokia relance donc les rumeurs concernant le lancement de smartphones Microsoft, des rumeurs qui avaient été évoquées l'an passé par le China Times.

Aller en haut