On a appris hier soir qu'Iliad la maison mère de Free et de Free Mobile renonçait à s'emparer de l'opérateur mobile américain T-Mobile.

A la fin du mois de juillet 2014, Iliad avait soumis au conseil d'administration de T-Mobile US une offre indicative d'achat de 56,6% du capital de l'opérateur.

Cette première offre avait été rejetée par le conseil d'administration de T-Mobile US, «malgré la prime significative proposée» explique Iliad.

Le groupe a alors fait une seconde proposition en partenariat avec un consortium regroupant deux fonds de private equity et des grandes banques internationales : le consortium aurait proposé le rachat de 67% du capital.

«Cette nouvelle offre, à environ 36 dollars par action (numéraire + quote-part de la création de valeur), se serait inscrite dans le cadre de la politique financière du Groupe Iliad en termes d'endettement et de dilution. Iliad avait l'ambition d'accélérer la transformation de T-Mobile US avec notamment la réalisation de plus de 2 milliards de dollars d'économies de coûts annuelles. Cette transaction aurait été fortement créatrice de valeur pour les actionnaires d'Iliad et de T-Mobile US.
Le Groupe Iliad poursuivra sa politique de croissance rentable telle que menée depuis 15 ans dans l'intérêt de ses abonnés, de ses salariés et de ses actionnaires» estime le groupe Iliad.
Le groupe a indiqué qu'il allait donc se recentrer sur sa politique de croissance rentable telle que menée depuis 15 ans dans l'intérêt de ses abonnés, de ses salariés et de ses actionnaires.

Aller en haut