La sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne va sans doute conduire à une hausse des frais de romaing pour les voyageurs se rendant de l'autre côté de la Manche…

brexit

L'Europe a mis en place ces dernières années, une législation très favorable aux consommateurs.

Elle a imposé une baisse constante des frais de roaming au sein des pays européens ces dernières années afin de favoriser la libre circulation des personnes.

Une nouvelle baisse des frais d'itinérance a eu lieu en avril dernier : les appels émis depuis un pays de l'UE ne sont plus facturés que 0,05 euros contre 0,19 euros auparavant.

Le tarif d'envoi d'un SMS st passé simultanément de 0,06 euro à 0,02 euros et le coût de l'Internet mobile a été divisé par 4. La sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne va conduire les opérateurs à revoir leurs tarifs dans les prochaines années.

Les opérateurs britanniques n'étant plus contraints par la loi européenne du fait du Brexit, ils vont sans doute revoir leurs tarifs à la hausse dans les prochaines années.

Pour les voyageurs d'affaires ou les touristes cela va entrainer un surcoût notable des factures d'itinérance au Royaume-Uni. Les forfaits tout inclus mobiles et fixes pourraient également être modifiés. Les appels vers les téléphones fixes ou vers les téléphones mobiles au Royaume-Uni depuis l'UE devenant plus couteux.

Plus globalement, le Brexit va être un véritable casse tête pour les opérateurs télécoms en les forçant à revoir leurs clause légales et leurs accords avec les opérateurs anglais.

Selon le cabinet Strand Consult, le Brexit pourrait également conduire à une augmentation de la régulation dans le secteur européen des télécommunications.

Au final, le Brexit devrait avoir de sérieuses implications pour l'industrie européenne des télécoms, Vodafone étant le second opérateur européen et le 7ème opédateur mondial selon l'IDATE.

Aller en haut