Clicky

Nexus One: le téléphone mobile de Google à l'assaut de l'iPhone

nexus-one-googleGoogle le géant de l'Internet a lancé officiellement le Nexus One hier lors d'une conférence de presse aux Etats-Unis. Le téléphone sera vendu via un réseau de boutique en ligne Google.

Le Nexus One veut être le fleuron de Google sur le marché de la téléphonie mobile.

Il sera le seul téléphone équipé du système d'exploitation open-source Androïd 2.1 (navigation Google Maps, support de comptes Gmail multiples, Quick Contact et carnet d'adresses avec les contacts Facebook…) et des dernières technologies d'HTC, son fabricant.

Google a en effet conçu le téléphone en partenariat avec le taïwanais HTC pour la partie hardware, un partenaire historique de Microsoft et premier vendeur de téléphones Windows Mobile.

Le téléphone Nexus One est équipé d'un écran de 480x800 pixels, d'un appareil photo de 5 mégapixels avec autofocus, flash et géo tagging, 32 Go d'espace de stockage via un port micro SD…

Parmi les principales fonctionnalités, on peut noter la possibilité de voir un album photo Picassa en 3D, l'enregistrement de vidéos haute résolution MPEG4 et leur téléchargement d'un clic sur You Tube, intégration poussée de la reconnaissance vocale (mise à jour twitter, facebook…)...

Une autre innovation concerne le modèle de commercialisation: Google vendra le Nexus One via un réseau de boutiques disséminées sur le web à l'image de l'Apple Store mais aussi via les boutiques des opérateurs.

A titre d'exemple le Nexus One sera vendu à partir de 179 dollars pour un abonnement de deux ans chez T-Mobile aux Etats-Unis ou 529 dollars sans abonnement.

Vodafone devrait le commercialiser en Europe.


Google concurrence Apple


Google devient donc avec ce téléphone un sérieux concurrent d'Apple.

Il est à noter qu'Eric Schmidt, le président de Google a quitté le conseil d'administration d'Apple en août dernier trois jours après que la Federal Communications Commission ait déclaré qu'elle étudiait le cas de l'application Google Voice.

Apple n'a pas permis à Google de lancer son application de voix sur IP Google Voice pour l'iPhone afin de ne pas froisser semble-t-il ses clients opérateurs et notamment AT&T aux Etats-Unis.

Les deux compagnies Apple et Google ont racheté dernièrement des régies mobiles dont Quattro (275 millions de dollars) et AdMob pour Google (750 millions de dollars).

Au final, alors qu'Apple reste un fabricant innovant d'appareil tout en un associant hardware et logiciel, les revenus de Google viennent de la publicité: deux modèles bien différents.

Les fabricants européens à la traîne

Les grands perdants semblent plutôt les compagnies européennes telles qu'Ericsson ou Nokia qui dominaient auparavant le marché de lé téléphonie mobile avec la norme GSM mais qui n'ont pas su développer un écosystème et des technologies avancées sur le web au contraire des compagnies américaines.

Le fort développement du web mobile devrait inciter les fabricants de téléphones à devenir plus compétitifs sur le marché de la convergence du web et de la téléphonie à l'image de Google ou d'Apple.

Plus d'informations sur le site www.google.com/phone.