Clicky

NeufCegetel croque Ozone

Pour NeufCegetel ce rachat est logique. Après avoir scellé des accords avec l'opérateur WiFi FON, Ozone apporte à NeufCegetel un réseau WiFi qui couvre environ 65% de Paris.  

Ozone n'a maleureusement jamis convaincu un grand nombre d'utilisateurs puisque seulement 5000 personnes sont abonnés à ses  services de l'opérateur. Il faut dire qu'il faut tout de même dépenser 18 euros par mois pour avoir  accès au réseau WiFI d'Ozone à PAris, un prix peu compétitif face aux offres des opérateurs mobiles ou des fournisseurs d'accès à Internet. 

L'entreprise semble avoir été créee dans le but de se faire racheter comme de nombreuses start-up en surfant sur la vague du WiFI. Son créateur Rafid Haladjian avait d'ailleurs déjà crée puis revendu Francenet/Fluxus, un hébergeur revendu à British Telecom en 2001. De plus le déploiement du réseau s'est avéré plus lent et certainement plus couteux que prévu. Le  réseauaurait du couvrir 100% de Paris en 2006. Une bonne raison pour Rafi Haladjian de se séparer de son entreprise d'autant qu'il l'avait financée sur ses deniers personnels. 

L'achat d'Ozone devrait permettre à NeufCegetel d'offrir une plus grande couverture WiFi à ses abonnés notamment à Paris . Il intervient alors que l'opérateur propose depuis la semaine dernière un nouveau terminal WiFi/GSM ultrafin à écran tactile, le Tact.