Clicky

Le chinois Huawei investit en Italie et déploie un réseau HSUPA

telecomitaliahuaweihsupasicily.jpgHuawei vient d’achever le déploiement de l’un des premiers réseaux mobiles HSUPA à très haut débit dans le sud de l’Italie pour Telecom Italia. L'équipementier chinois  va créer avec Telecom Italia un centre d’innovation sur les mobiles à Turin en Italie.

C’est dans une ambiance de liesse qu’a été signé aujourd’hui  entre Huawei et Telecom Italia  un accord pour créer un centre d’innovation mobile à Turin dans le nord de l’Italie. Les deux partenaires investiront à part égale dans ce projet, le premier de ce type en Italie. Les sociétés se sont également félicitées du déploiement du premier réseau mobile HSUPA par Huawei. Ce réseau vise à désenclaver le Sud de l'Italie et couvre notamment la Sicile et la Calabre. Les habitants de ce régions pourront désormais surfer via leurs mobiles à des débits de 7,2 Mbit/s en voie descendante.  Le représentant  de la région Sicile s’est félicité de l’ouverture de ce réseau et d’une Telcopolis sur l’île de Pantelleria. Grâce à cette telcopolis, les habitants de la petite île et les nombreux touristes  seront connectés au réseau ADSL et pourront surfer via de nombreux hotspots. D’ici  2008, 98% de la population sicilienne aura accès à l’ADSL.  "La Sicile ne sera plsu uniquement connue comme une destination touristique mais aussi comme un centre high-tech avec ses trois universités dont une autre en construction" a affirmé Guido Lo Porto, un parlementaire qui représentait  la région de Sicile. 
 
Telecom Italia a également révélé à cette occasion  sa stratégie qui consiste à migre du monde des télécoms vers celui des contenus et de l’informatique. Les contenus représentent aujourd’hui 1,9% des revenus Telecom Italia. Leur part dans le chiffre d'affaires total de l'opérateur devrait croître rapidement pour atteindre 2,9% du chiffre d’affaires dès 2009.

Télécom Italia  parie d’ailleurs sur l’explosion des services vidéo ces prochaines années:  télévision sur les réseaux mobiles et vidécommunication sur les réseaux fixes via l’ADSL et bientôt le VDSL (100 Mbit/s jusqu’à l’abonné).

huawei-logo.jpgLa Chine est devenue le premier exportateur de biens hig-tech
 
Pour Huawei le déploiement de ce réseau et l’investissement dans ce centre de services mobiles en Italie concrétise le succès de l’industrie high-tech chinoise  en Europe. « Il ne faut plus voir la Chine comme un pays inondant le monde de produits à bas prix, mais comme un exportateur de  hautes technologies. Contrairement aux idées reçues, la Chine exporte plus de biens technologiques que les Etats-Unis depuis 2004 » a affirmé Cesare Romiti, directeur de la fondation Italie-Chine.

Il est vrai que Huawei créée en 1988 est maintenant devenue l’une des plus grandes entreprises high-tech au monde. Ses revenus ont atteint 11 milliards de dollars l’année dernière. Huawei fournit des biens et services aux 31 plus grands opérateurs du monde. Huawei est devenu le principal fournisseur de réseaux mobiles UMTS  en 2006. Huawei a atteint une part de marché de 32,9% devant Ericsson (20%), Nokia (18,6%), Siemens (12,9%) et notre géant national Alcatel (4,3%) selon le cabinet In-Stat. A l’image de Telecom Italia, Huawei veut se tourner vers les services et les usages. « Nous sommes l’un des rares équipementiers à offrir toutes les technologies mobiles : GSM/EDGE, UMTS/HSDPA/HSUPA, LTE, WIMAX, CDMA, UMB. Nous avons assez de technologies et nous voulons mieux comprendre le marché. Télécom Italia va nous y aider » a affirmé Tan Zhu, chef produit UMTS chez Huawei. La Chine et l’Asie n’ont pas finis de nous surprendre et d’obliger les équipmentiers européens à se surpasser.
 
Plus d'informations sur le site de HUAWEi et TELECOM ITALIA