Clicky

La musique et le cinéma ensemble contre les pirates


La CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés) a reçu quatre dossiers de la part de l'Alpa (Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle ), SCPP (Société civile des producteurs phonographiques), Sacem (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique), SPPF (Société civile des producteurs de phonogrammes en France), pour obtenir l'autorisation de surveiller les téléchargement de peer-to-peer, pour prendre en flagrant délit les internautes coupables de téléchargement illégal.

La CNIL devrait répondre à ces dossier dans les deux mois.


La technologie fournie par la société TMG qui sera éventuellement utilisée permettra de mettre en ligne des leurres.

Les internautes pris en flagrant délit de téléchargement de ces leurres pourront être poursuivis.

Il s'agira donc de piéger les internautes. Les industries culturelles espèrent beaucoup de cette technologie.