Clicky

Free et Bouygues: l'union parfaite

Free a encore une fois présenté des résultats exceptionnels pour cet exercice 2006. Un chiffre d'affaires en hausse de 31,2%, 684000 nouveaux abonnés. L'opérateur compte ainsi à ce jour 2,278 millions d'abonnés ADSL une sacré performance face à l'opérateur historique qui a gaspillé des millions d'euros cette année en espace publicitaire pour tenter de stabiliser sa part de marché. Mais finalement la présentation des résultats ce jour était une étape important dans la vie de l'entreprise. Le directeur énergique de Free, Mickael Boukobza va quitter le groupe cet été. Il sera remplacé par Maxime Lombardini ancien Directeur Général de TF1 Production, Directeur du développement de TF1 et Secrétaire Général de TPS. Un vieux routier du groupe Bouygues. On peut alors se poser une question légitime. Alors que la téléphonie sur  mobile va bientôt arriver sur le marché français en septembre, l'alliance de Free et de Bouygues Télécom/TF1 serait une bénédiction pour les deux groupes. Free n'aurait pas à acheter une licence 4G, pourrait bénéficier de tarifs préférentiels pour le contenu... Quant à Bouygues Télécom, il pourrait bénéficier de la seule licence nationaler détenue par Free et  pourrait proposer des offres convergentes fixe-mobile à l'image d'Orange. Les deux groupes deviendraient ainsi un concurrent de taille et fran-français face à Orange. Mais Martin Bouygues et Xavier Niel oseront-ils créer un géant high-tech français?

En réponse à cette question d'une fusion avec Bougues, Mickaël Boukobza est resté évasif ce matin lors de la conférence de presse. Il reste que ce mariage parait trop beau pour être vrai. Alors un peu de panache Mrs Niel et Bouygues. Pour une fois que deux sociétés françaises ont réussi à créer de la valeur en croissance interne, il serait dommage de laisser ces entreprises filer aux mains de fonds d'investissement comme Cinven, très intéressé par Free... 

Bravo tout de même à Mickaël Boukobza et Xavier Niel qui ont montré qu'une petite entreprise française pouvait être à la pointe de la technologie et devancer des mastondontes comme Orange. Après tout Free nous a offert la voix sur IP, l'Internet à 20 Mbit/s, la vidéo à la demande, le WiFi MIMO... Bravo et bon vent Mr Boukobza!  Un parcours  que l'on pourrait rapprocher de celui de Bouygues Télécom qui a été le premier à proposer le forfait, l'imode, le son digital...Alors que les rumeurs fusent autoru d'une vente de Bouygues ou de TF1, Martin Bouygues pourrait bien surprendre le marché en s'alliant à Free. A suivre...Car n'oublions pas que Bouygues Telecom est la vache à lait du groupe Bouygues!