Clicky

France Telecom attaque Paris en justice

 

C'est un beau projet Paris Wi-Fi, il vise à offrir à tous les parisiens un accès gratuit à Internet sans-fil dans les parcs, jardins et lieux publics de la capitale. De quoi rendre la capitale aussi connectée que San Francisco, la référence du maire de Paris. 

Malheureusement France Télécom ne voit pas les choses de façon aussi positive que la mairie. L'opérateur a décidé d'attaquer la mairie de Paris en justice. France Télécom met en cause la légitimité de la ville de Paris à intervenir sur le marché des télécoms en vertu de l'article L14-25 du code général des collectvités territoriales. L'article stipule qu'une collectivité ne peut gérer elle-même une infratsructure télécom sauf en cas d'appel d'offre infructueux.

 

Pour la mairie de Paris, cette attaque est due au mécontentement d'Orange désigné comme un mauvais perdant. L'appel d'offre a en effet été gagné par SFR et Alcatel-Lucent.  SFR exploitera en effet ce réseau. Par ailleurs, la ville de Paris précise que ces services WiFi seront offerts aux horaires de services municipaux en compélment des offres opérateurs. 

France Télécom se base pour son attaque sur une décision prise par l'Union Européenne qui avait interdit à Prague d'offrir une service WiFi en 2005 afin de ne pas biaiser la concurrence.

Une décision de ce type en France  serait négative. Elle freinerait au final l'adoption de ces technologies par le grand public. D'ailleurs  la mairie de Paris vient d'annoncer que son service ne serait pas disponible avant septembre alors qu'il aurait du démarrer cet été. est-ce par prudence vis à vis de France Telecom que l'ouverture des services a été retardée? 
Le réseau devrait couvrir 260 lieux grâce à l'installation de 400 bornes.
 

En attendant les parisiens peuvent toujours se connecter aux hotspots de l'opérateurs Free-hotspot.

 

Découvrez la liste des lieux couvert par le réseau de la mairie de Paris.