Clicky

Coup d'envoi de la 3G+ chez Bouygues Telecom

bouygues2.gifL’opérateur mobile lancera officiellement son réseau 3G+ le lundi 19 novembre. Les abonnés pourront surfer à des débits avoisinant 4 Mbit/s.

Dès la semaine prochaine, les clients de Bouygues Telecom pourront surfer à des débits pouvant aller jusqu’à 4 Mbit/s. L’opérateur mobile lancera alors son offre HSUPA . A l’image de SFR , Bouygues proposera pour le grand public une clé USB pour se connecter en HSDPA à un tarif de 29,9 ou 34,9 euros par mois (pour une engagement respectif de 24 ou 12 mois). Ce forfait sera plafonné à 200 Mo de consommation par mois. Deux téléphones compatible 3G+ seront proposés par Bouygues Telecom,  le téléphone mobile Nokia 6120 et le Samsung Z650 proposés à un tarif de 199 euros. Ce seront les seuls téléphones portables  compatibles avec le réseau haut débit de Bouygues Télécom.

aricard880e.jpgLes entreprises auront droit à la Carte Sierra Wireless Air Card 880E. Le forfait d’accès illimité à un réseau d’entreprise dans toute la France coûtera 39 euros et 58 euros pour inclure également l’accès illimité à Internet.

Bouygues Telecom a lancé son réseau juste à temps. L’ARCEP lui avait demandé d’ouvrir son réseau avant fin novembre 2007 et de couvrir 20% de la population française (voir l’article L'ARCEP AVERTIT BOUYGUES ).

Le réseau de Bouygues couvre actuellement les villes de Paris Marseille, Lille, Lyon, Bordeaux, Grenoble Nice, Nantes, Rouen Strasbourg et Toulouse.

Les débits du réseau 3G+ devrait atteindre 7 Mbits/s dès mars de l’année prochaine. Les abonnés de Bouygues vont enfin pouvoir surfer à haut débit alors que l’opérateur n’a jamais caché son manque d’enthousiasme pour la 3G, et même la 3G+. Le directeur général de l’activité entreprise chez Bouygues m’avait  notamment confié l’année dernière «  Nous couvrons aujourd'hui 91 % de la population en Edge, et nous offrons un débit de 200 kbit/s que nous estimons satisfaisant. À notre avis, le HSDPA arrive trop tôt ». Mais alors que la convergence arrive et que la télévision sur mobile se prépare Bouygues aurait tort de ne pas parier sur l'arrivée des contenus du web et de la TV sur les réseaux mobiles. D'autant que le groupe dispose d'une forte présence dans le monde des médias avec TF1. En outre l'actuel dirigeant de Free, Maxime Lombardini n'est autre qu'un ancien du groupe Bouygues et que le directeur de TF1 est un ancien de Bouygues Télécom. Il est cependant étonnant que Bouygues Telecom ne renforce pas sa présence dans le monde de l'Internet alors que des rumeurs voquent la cession de Neuf Cegetel. Mais après tout une fusion avec Free ou Alice serait également logiques...
Plus d'informations sur le site de Bouygues Telecom dès le 14 novembre.