Clicky

Bruxelles donne son accord pour la téléphonie mobile à bord des avions

on_air.jpgDepuis lundi dernier, les compagnies aériennes peuvent théoriquement proposer des services mobiles à bord de leurs aéronefs. Air France devrait être l’une des premières compagnies à lancer des services mobiles.


Martin Selmayr, le porte-parole de la commission européenne l’a annoncé de manière solennelle en début de semaine : « Le ciel européen est ouvert pour les opérateurs de téléphonie mobile ». Concrètement, les compagnies aériennes ont désormais le droit de commercialiser des services mobiles GSM à bord de leurs avions. Par contre elles ne sont pas encore libres de proposer des services mobiles à haut débit de type 3G.


Les appels téléphoniques pourront être émis à partir d’une altitude de 3000 mètres et pendant toute la durée du vol, hormis pendant les périodes de turbulences pendant lesquelles le commandant de bord pourra suspendre temporairement le service si besoin.


Ces nouveaux services devraient cibler dans un premier la clientèle des voyageurs d’affaires. Des clients qui voyagent avec leur portable dans l’avion comme 90% des passagers en Europe.


La grande inconnue de ce nouveau marché est au niveau des tarifs. Ceux-ci seront fixés par les opérateurs de téléphonie mobile et la commissaire européenne chargé des technologies de l’information,Viviane Reding, a demandé aux opérateurs d’être raisonnables vis à vis des tarifs. Les client seront facturés via leur opérateur télécom habituel.


La compagnie Air France teste notamment les services mobiles d’envoi de SMS et de courriels  à bord de ses avions depuis le 17 décembre dernier. Elle a décidé depuis le 2 avril dernier de permettre également l’émission d’appels téléphoniques.


L’offre repose sur la technologie Swift Broadband d’Inmarsat intégrée dans l’offre Mobile OnAir  d’OnAir. Cette dernière société est une filiale commune d’Airbus et de SITA visant à fournir des solutions de communications embarquées aux compagnies aériennes. Pour offrir ce service ,  OnAir a installé pour une mini station de base GSM dans l’avion (picocell) qui communique via satellite avec une station au sol. D’autres compagnies testent également le service comme TAP, BMI mais aussi Ryanair.


Pour le moment les tarifs n’ont pas encore été communiqués…

 

Plus d'informations sur les sites d'ONAIR , de l'UNION EUROPENNE .